Filière Bois / Bois Énergie

Contexte

Les élus et responsables du Syndicat Mixte du Pays Cévennes ont souhaité organiser et structurer la filière bois dans le but de :

  • Développer des activités économiques créatrices d’emplois,
  • Limiter la progression continue de la forêt en Cévennes en favorisant le réinvestissement et l’entretien de l’espace forestier,
  • Préserver la biodiversité et les paysages,
  • Prévenir les risques d’incendies.

Ainsi, en 2006, un pôle d’excellence rurale a été mis en place, et une réflexion a été engagée pour l’élaboration d’une Charte Forestière de Territoire (CFT), finalisée en 2010.

Le développement de cette nouvelle filière s’organise autour de 2 thèmes :

1. Filière Bois-Énergie :

Il s’agit ici de revaloriser l’utilisation du bois local comme matière énergétique grâce :

  • Au développement de projets de chaufferies bois publiques (hôpital, office HLM…), afin d’initier une dynamique économique autour de la filière (10 chaufferies publiques créées depuis 2009, 9 projets en cours).
  • A l’achat d’une déchiqueteuse à bois par le Pays Cévennes, à disposition du grand public et destinée à favoriser les initiatives privées d’installation de chaufferies bois. (17 chaufferies bois privées créées).

Grâce à ces initiatives, 7 000 tonnes de bois/an sont d’ores et déjà consommées et les projets en cours devraient permettre d’atteindre les 16 000 tonnes/an.

2. Filière de valorisation des essences forestières :

Le pin maritime sur le Pays Cévennes représente plus de 20 000 ha, sur environ 100 000 ha de forêt, et se développe de manière non maîtrisée. Une étude de valorisation de cette essence a donc été lancée afin de prévoir une perspective de développement.

Ce travail, inscrit dans le cadre de la Charte Forestière de Territoire du Pays Cévennes, a permis de mettre en avant le cadre général de développement (disponibilités de la ressource, conditions d’exploitations…), notamment pour favoriser cette essence par des débouchés « nobles » dans la construction.

Une étude technique de mise en marché est aujourd’hui en cours. Elle a pour but de :

  • Identifier les produits valorisables et étudier les critères techniques de ces produits (comportement, traitement, séchage, transformation…),
  • Identifier les acteurs intéressés, en vue de liens entre fournisseurs et acheteurs, et selon les potentialités.

Par ailleurs, un accompagnement spécifique est organisé autour des entreprises de cette filière, à travers :

  • L’accueil d’entreprises ou porteurs de projet,
  • La recherche de subventions / Montage de dossiers de financement,
  • Les tests de procédés / Mise en relation et réseau d’acteurs / …


Révisions de cet article : Mise à jour des données le jeudi 04 juillet 2013