Haut débit dans le Pays Cévennes

Note d'information aux abonnés du réseau hertzien du Syndicat Mixte du Pays cévennes

Historique du projet

L'idée de mutualiser les efforts de chacun à l'échelle du Pays des Cévennes pour favoriser le raccordement haut débit émerge en 2005 et une convention avec France Télécom permet d'engager un travail significatif de raccordement en ADSL des zones techniquement accessible dès 2006.

Malgré ce premier effort, le territoire subit encore à l'époque une fracture numérique conséquente, puisque plus de 60 % des 117 communes du Pays Cévennes ont peu ou pas d'accès au haut débit (2mb minimum).
L’absence de perspectives de couverture à court terme par les opérateurs privés (FT compris) décide alors les élus du Pays à intervenir dans le cadre de l'Article L1425-1.

Il est déterminé que la solution à privilégier doit notamment :

  • être accessible du point de vue du service et des coûts pour les usagers
  • être réalisable à court terme (horizon 2009) sur le territoire du pays (faisabilité effective)
  • être économiquement viable pour le Pays Cévennes
  • être évolutive du point de vue des progrès technologiques

Pour l’assister dans sa réflexion, le pays s'adjoint les compétences d'un spécialiste au travers d'une mission d'étude pui sun appel d'offre européen est lancé pour la mise en œuvre de la couverture haut débit.

Compte tenu de la topographie du territoire, de la complexité et du coût exorbitant du projet, aucune entreprise, pas même France Télécom, ne souhaite proposer une solution filaire lors de la consultation.

Les solutions techniques proposées par les candidats à ce stade, sont donc :

  • le Wimax 3,6 GHz (abandonné rapidement car techniquement insuffisant)
  • le Courant Porteur en Ligne ou « transport des données par les fils électriques » (trop couteux)
  • le hertzien en 5,4 GHz

Finalement les élus, les techniciens et le bureau d'étude se concentrent à vérifier la fiabilité, les performances et l'innocuité de la technologie 5,4 GHz disponible, proposée par la société Escot-Meshnet sur la gamme Motorola Canopy, mais aussi, R'Lan-Wizeo, qui propose le même type de matériel, construit par Alvarion.
Des visites de réseaux construits dans le Lot par Escot-Meshnet et dans l'Aisne par R'lan-Wizeo, avec la rencontre des élus locaux pour connaître leurs expériences, sont organisées, avec toujours des retours très positifs.

Finalement en fin 2008, après avoir longuement négocié avec les candidats restants, le Syndicat Mixte du Pays des Cévennes contracte avec Escot Meshnet un marché de fourniture pour la construction du réseau haut débit.

Ce réseau appartient à la collectivité.

Par une délégation de service public, le Pays Cévennes confie également à Escot-Meshnet l’exploitation de ce réseau (en tant que FAI), tout en garantissant l'ouverture du réseau à la concurrence.

Le déploiement du réseau débute en janvier 2009, financé par le Pays des Cévennes, l'Europe, l'Etat, la Région Languedoc-Roussillon et les Conseils généraux de la Lozère et du Gard.

En 2014, confrontée à d'importantes difficultés économiques, Escot-Meshnet société délégataire du Pays Cévennes est mise en liquidation judiciaire.

Contraint de respecter la procédure administrative, le Pays Cévennes ne peut intervenir qu'après plusieurs semaines d'interruption de réseau et décide, pour éviter à l'avenir tout problème de ce type, de conserver en régie l'exploitation du réseau.

Il s'adjoint en novembre 2014 les compétences d'un prestataires de services (Nomotech) pour répondre au plus vite à la demande des usagers tandis que deux Fournisseurs d'accès se positionnent pour la commercialisation des lignes.

Comment ça marche ?

Les réseaux de transport et d’accès à l’Internet par voie radioélectrique présentent une alternative économiquement viable à la couverture en haut débit de zones dispersées et isolées du territoire : les matériels Motorola Canopy répondent à des exigences techniques, économiques et réglementaires.

Qu'est-ce donc que la technologie utilisée ?

Pour les initiés, il s'agit de la gamme Canopy de Motorola, agissant sur la bande de fréquence libre de 5.4 Ghz. C'est une technologie largement éprouvée et utilisée, entre-autres, par l'armée qui détenait l'exclusivité de cette gamme de fréquences jusqu'en fin 2005. Les journalistes communiquant à distance s'en seraient même déjà servis lors du débarquement en Normandie en 1944. Plus récemment, c'est une technologie utilisée à l'échelle des grandes agglomérations pour coordonner les services de secours ou encore transférer en temps réel de la vidéo d'évènements en direct, par exemple.

Mais comment ça fonctionne ?

Aujourd'hui tout le monde connait l'acronyme ADSL qui signifie pour beaucoup le haut débit à la maison. Ce dernier passe par la ligne téléphonique, et son fonctionnement diminue en fonction de la longueur de ladite ligne.
Là où vous ne pouvez plus ou mal recevoir cette technologie, nous intervenons, en "coupant" le fil.
En effet nous passons par les airs, via des antennes relais disséminés dans votre commune, à vue des endroits recensés ayant besoin du haut débit, puis via une antenne de réception installée sur votre toit.
Cette dernière est raccordée à un câble réseau (RJ45) que vous brancherez au secteur via un adaptateur, puis à votre ordinateur via la carte réseau... Pour enfin pouvoir vous connecter à Internet.
Les émetteurs et récepteurs fonctionnent uniquement en visibilité directe mais avec une fiabilité élevée à l'épreuve des intempéries.
Les antennes relais sont-elles mêmes collectées via d'autres grands relais pour finir sur une connexion à très haut débit en fibre optique sur Alès.

Légende :

BH : Backhaul, soit le réseau de transport principal.
AP : Acces Point, soit le point d'accès vers où les abonnés pointent leur antenne.
SM : Suscriber Module, également nommé CPE, c'est l'antenne finale de l'abonné, qui fait office d'émetteur/récepteur et de modem pour communiquer avec un ordinateur via la carte réseau.

Comment est-ce que je vais capter votre système ?

Après vous être assuré de bien être à vue d'un émetteur vous allez obtenir une antenne de réception de la part des FAI (Fournisseurs d'Accès à Internet) présents sur le réseau, généralement contre une caution.
Cette antenne sera à installer sur votre mat d'antenne existant, ou sur un nouveau mat installé pour l'occasion. Vous allez ensuite orienter l'antenne, en ayant préalablement branché au secteur cette dernière, pour capter au mieux le signal vous serez guidés par un signal sonore plus ou moins aigu, en branchant un casque à l'antenne.
Une fois bien orienté, il ne vous reste plus qu'à fixer solidement l'antenne, brancher à l'ordinateur, et voilà !

Si vous ne vous sentez pas capable de réaliser cette installation vous-même, les FAI proposent des forfaits d'installation, un professionnel réalisera alors l'installation et les réglages pour vous.

Prestataires de services, fournisseurs d'accès et offres tarifaires

Le prestataire technique du Pays Cévennes : NOMOTECH

Afin de suppléer aux manquements de la société Escot-Meshnet, le Pays Cévennes a repris en régie, à compter de novembre 2014, l'exploitation de son réseau haut débit. Il a confié à la société NomoTech l'entretien de ce réseau.

Détenteur d’un savoir reconnu au niveau international, NomoTech est le concepteur d’une technologie particulièrement innovante pour la diffusion de l’Internet Haut Débit par ondes radio : le WiFiMAX.

Via son département de Recherche et Développement, NomoTech fait évoluer en permanence cette technologie pour proposer aux collectivités et aux opérateurs des solutions de montée en débit (WiFiMAX mimo) adaptées aux usages du moment, en suivant les normes internationales (802.11 n, 802.11 ac,802.16 m…).

NomoTech s’appuie également sur l’ensemble de ses partenaires technologiques pour répondre à tous les besoins en termes d’usages numériques sur un territoire : plateforme de services (informer, communiquer, avertir, sécuriser), réseau d’accès mobile ….

La couverture globale d’un territoire et l’intégration des fonctionnalités de Qualité de Service (QoS) et de supervision centralisée permettent au groupe NomoTech d’apporter une prestation similaire à celle d’un opérateur exploitant un réseau filaire.

Les fournisseurs d'accès : OZONE, NOSTRE PAÏS

  • OZONE
    Ozone, fort de son expérience numérique est un fournisseur de solutions internet depuis 2003
    Filiale du groupe Nomo-tech, Ozone est l'interlocuteur privilégié des collectivités locales, territoriales et publiques. Leurs valeurs reposent sur l’évolution constante des usages digitaux et s’appuient sur une équipe dynamique qui vous assure un service de qualité.Grâce à un réseau de partenaire sur 100 % du territoire français, Ozone fait évoluer une relation de proximité avec ses abonnés en leur offrant un conseil et une expertise locale.
    Grâce à une large gamme de solutions internet (Fibre, ADSL, Sans fil, Satellite), et quelques soit votre lieu de résidence, Ozone vous propose une solution internet ou multiservices adaptée à vos besoins.
    Téléphonie à partir de 6 €/mois, Internet à partir de 29,90 €/mois
    Contact client : 0 973 01 1000, 7/7j de 08h à 20h
    www.ozone.net
  • NOSTRE PAÏS Nostre Nostre Païs œuvre depuis 2003 à fournir le Haut Débit aux communes oubliées, quelles que soient les difficultés et le nombre d'abonnés potentiel, et doit son succès à sa relation attentive et privilégiée avec chacun de ses clients.
    Sans avoir besoin d'une ligne téléphonique et par le biais d'un kit de connexion simple à installer, Nostre Païs vous propose des offres Haut débit / téléphonie à des prix comparables aux offres ADSL classiques.
    Basé sur la collecte du réseau du Pays des Cévennes, nous maitrisons de bout en bout depuis Alès notre réseau pour vous offrir un service sans filtrage et/ou limitation de flux. Vous avez droit au MAX !
    Téléphonie à partir de 5,12 €/mois, Internet à partir de 26,90 €/mois
    Contact client : 09.72.13.12.00 de 9 h 00 à 19 h 00
    www.nostre-pais.net

Document(s) à télécharger

Plaquette OZONE : Téléchargez le fichier   -   Ecoutez le pdf
Plaquette Nostre Pais : Téléchargez le fichier   -   Ecoutez le pdf

Révisions de cet article : Mise à jour des données le lundi 06 juillet 2015