Objectifs et réalisations
Deux objectifs principaux, un enjeu commun, assurer un avenir harmonieux à nos Cévennes

Objectif 1 :
Favoriser, soutenir et susciter des initiatives et projets locaux ou micro-locaux qui prennent en compte tout ou partie des enjeux suivants :
- Constitution ou amélioration d’unités de vie à échelle humaine (pour contribuer par exemple à l’installation des jeunes ou de populations nouvelles dans un contexte de pénurie ou d’inadaptation des logements, ou pour contrebalancer la tendance à la disparition des services publics dans certaines parties du territoire…).
- Développement de projets économiques locaux favorisant une certaine autonomie à partir de la mobilisation des ressources humaines et matérielles locales (l’activité économique ayant ici plutôt cette vocation, activité à taille humaine, voire dans un esprit de pluriactivités).
- Aménagement de l’environnement de main d’homme tant pour le restaurer que pour développer la maîtrise humaine (l’environnement et le cadre de vie représentant une ressource essentielle des Cévennes pour son développement durable).

Objectif 2 :
Assurer la promotion du Pays des Cévennes, de son patrimoine culturel, de ses ressources et de ses habitants.
Les élus du Pays souhaitent valoriser les richesses et spécificités cévenoles auprès de personnes sensibles à ces valeurs et/ou pouvant y trouver un intérêt personnel. Il s’agit autant d’attirer des amateurs potentiels des Cévennes, touristes par exemple, que de susciter des vocations d’implantation de populations nouvelles au sein du pays et de conforter la jeune communauté cévenole elle-même.
Une politique de communication et de promotion du pays, de ses ressources et valeurs, et de ses productions (échanges commerciaux, valorisation des produits artisanaux, valorisation des compétences et savoir-faire…) doit également permettre de faire connaître l’offre locale et ses spécificités.

Si le Pays fonde l’essentiel de son action de développement sur le soutien aux projets locaux, il est à même aussi d’initier et de porter à son compte quelques grands projets transversaux jugés utiles par les élus pour l’ensemble du territoire, tels l’élaboration d’un Schéma de Cohérence Territoriale ou le développement d’Internet.

Quelques exemples de projets réalisés
  • Mise en place d'un réseau de cyberbases accessibles à tous les habitants du pays, déployé au sein de chaque communauté de communes.
  • Élaboration de 4 schémas directeurs (tourisme, économie, habitat, services) afin de définir les orientations et actions d'intérêt commun à envisager à court et moyen termes à l'échelle des 112 communes du Pays des Cévennes.
  • Achat d'une déchiqueteuse à bois mise à disposition des habitants du territoire dans le cadre de la mise en place de la filière bois-énergie destinée à valoriser les débouchés de la forêt cévenole et des garrigues par la production d'énergie renouvelable (plaquettes
  • forestières pour chaudières automatiques à bois).
  • Mise en place d'aires de stockage de plaquettes forestières pour les usagers du territoire (public, privé) dans le cadre de la filière bois-énergie.
  • Élaboration d’une étude de marché pour la mise en place d’une filière parqueterie en pins maritimes des Cévennes.
  • Élaboration d'une charte forestière afin de favoriser un réinvestissement humain de l'espace forestier et un développement harmonieux et durable des usages.
  • Mise en place d'un Service Public d'Assainissement Autonome pour assurer le contrôle des installations en cours et faciliter, par l'obtention de subventions publiques, la réhabilitation des dispositifs dont les dysfonctionnements constituent une source de pollution problématique (enjeu de préservation de l'environnement et notamment des milieux aquatiques).
  • Raccordement haut-débit du territoire pour l'ensemble des habitants du Pays des Cévennes, en complétant le plus rapidement possible les couvertures existantes.
  • Transformation d'Alès Myriapolis en agence de développement Alès Cévennes afin de disposer d'une ingénierie mutualisée et d'assurer les missions d'accompagnement des porteurs de projets socio-économiques (guichet unique et animation des filières locales) ainsi que le développement, la promotion et la communication touristiques.
  • Instauration d'une taxe de séjour unifiée à l’échelle des 112 communes.

Révisions de cet article : Mise à jour des données le vendredi 02 septembre 2016